Des palissades pour protéger les Lacs Ounianga

R3 : Des palissades pour protéger les Lacs Ounianga

Le programme APEF tente de limiter l’ensablement des lacs Ounianga en pilotant la construction de palissades et l’implantation de tamarix. En effet, la perte de végétation herbacée autour des lacs et l’augmentation des vents dans la région ces dernières décennies ont entraîné la réduction de la profondeur et la surface ensablement des lacs Ounianga.

L’installation des barrières est une technique largement utilisée en milieu aride pour stabiliser les dunes sableuses. Les barrières ralentissent la vitesse des vents qui frappent les dunes, réduisant ainsi la quantité de sable transportée. Dans le cas des lacs d’Ounianga, cela contribue à réduire la quantité de sable déposé chaque jour dans les lacs.

Pour réaliser cette activité l’ONG APIDEL, partenaire du programme APEF, a mis en place un processus participatif qui a vu l’implication des autorités locales, des leaders communautaires et du comité de gestion des lacs. Les sites pour l’installation des barrières, des palissades fabriquées avec les feuilles de palmiers séchées, ont ainsi été identifiés à Ounianga Kebir et Ounianga Saker en commun accord avec les communautés locales.

Deux groupements locaux qui maîtrisent la technique d’installation des palissades, environ 200 personnes qui incluent aussi des femmes et des jeunes issus des communautés locales, sont rémunérés pour réaliser le travail. Les palissades sont construites en « V » pour mieux résister au vent et dans un site plusieurs rangées sont disposées en quinconce. L’objectif est d’installer plus de 15.000 mètres de palissades et stabiliser ainsi 136 hectares de dunes. Pour assurer une efficacité à plus long terme,  des jeunes plantes de tamarix ont été plantées en aval des palissades. Ces plantes, avec leurs tiges et racines, contribueront de manière pérenne à la stabilisation des dunes et à la protection des vents.

Les palissades, en plus de réduire l’envasement des lacs, présentent également un autre avantage d’une importance cruciale pour les habitants du lieu : une fois installées, elles créent des espaces protégés des vents et de l’avancement des dunes où l’agriculture est possible. Une opportunité rare pour ces oasis du désert.

La fin de l’ensemble des travaux est prévue pour la fin de l’année 2021.