Réserve de Faune de Siniaka Minia

Cette réserve a été créée en 1961 (Décret 97/PG/T/EFC du 17 mai 1963) pour la protection du Rhinocéros noir et de l’Eland de Derby, deux espèces qui ont depuis disparu de cet écosystème, à la faveur des conflits armés devenus endémiques dans la zone à partir de l’année 1979.

Le milieu naturel appartient au domaine nord soudanien, et comporte une végétation assez dense traversée par les cours d’eau que sont le Barh Minia au sud et ses affluents (en particulier ceux descendant de la zone collinaire au nord-est : Bahr Siniaka et Bahr Korum) bordés de cordons ripicoles plus typiquement soudaniens. On trouve également des collines rocheuses. Initialement, la faune comportait toutes les espèces représentatives du domaine nord-soudanien, ainsi que le grand Koudou de l’ouest, Eléphant, Girafe, Buffle, Hippotrague, Bubale, Redunca, Guib harnaché, Cobe de Buffon, Cobe Defassa, Gazelle à front roux, Ourébi, Céphalophe de Grimm, Phacochère, Lion, Léopard. La majorité de ces espèces sont aujourd’hui représentées par un faible nombre d’individus. Un petit groupe de lycaons a été observé récemment.

La RFSM est gérée depuis 2018 par APN. Au-delà de sa faune propre, son importance est en termes de connectivité car elle est le vrai deuxième poumon du Grand Ecosystème fonctionnel de Zakouma, l’écosystème fonctionnel qui contient la dernière migration restante de la faune dans la zone éco-climatique soudano-sahélienne.