Accompagnement de groupements dans la zone du futur parc National de Siniaka-Minia

La Réserve de Faune et futur Parc national de Siniaka-Minia compte 14 villages dans sa périphérie (10 km) : Roukoum, Andi, Babigna et Koubi dans le département de Garada ; Niamko, Karma, Bamam dans le département de Korbol ; Moreh, Rim, Cissi, Daguela, Timan, Tilé-Nougar, Ataway dans le département de Bahr Signaka.
Dix groupements sont bénéficiaires des subventions accordées par African Parks via un consortium en guise d’accompagnement. Tous les membres de chaque groupement ont été formés et leurs capacités sont renforcées sur leur domaine spécifique avant que la subvention ne soit octroyée.

Huile et ruche pour les groupements de Tabana et Dangdé dans le village de Andy

Andy, un village à environ 35 km de Melfi, il y a deux groupements (‘’Tabana’’, groupement féminin et ‘’Dangdé’’, masculin). Le groupement ‘’Tabana’’  évolue dans la production de l’huile de Balanites et de son dérivé. Ce groupement a bénéficié d’un apport financier estimé à 620.000 FCFA de l’ONG Moustagbal, membre du consortium UICN, pour l’achat de matières premières, d’une concasseuse et d’une machine à presse de l’APN.

Quant au groupement, 1 162000 F lui ont été accordés à ‘’Dangdé’’ pour le développement de l’apiculture en acquérant des ruches, enfumoirs, seaux, etc.

Les montants accordés à ces deux groupements représentent 70% du montant total. Les membres sont ravis de cet apport qui est arrivé à point nommé. Car l’érection en  Parc National de Siniaka Minia entraînera certainement de nouvelles restrictions pour les populations des villages périphériques.

Activités Génératrices de Revenu de Roukoum

Le groupement ‘’Premiers pas’’, groupement mixte, fait de l’embouche des petits ruminants. Il a reçu une subvention de 550.000 F CFA pour permettre d’acquérir 26 petits ruminants et construire un petit hangar. Le groupement pense revendre ces petits ruminants pendant les fêtes pour plus de rentabilité.

Le groupement féminin ‘’Anakotédjé’’ organise le stockage et la commercialisation de céréales et de natrons. Cette activité est très rentable selon les bénéficiaires car, pendant les saisons de pluies, le village Roukoum est coupé de tous les villages environnants et même de Melfi. Le groupement a reçu un montant de 700.000 FCFA qui lui a permis d’asseoir son activité.

Le groupement mixte ‘’Tokéné’’ qui intervient dans le maraîchage a reçu l’appui d’African Parks en matériel, équipements et semences.

Les activités de Rim et Daguela

Rim, un village situé à quelques encablures de Samer a bénéficié de la construction d’une école avec deux grandes salles construite par APN et réceptionnée et l’appui financier des quatre groupements.

’Rimtoi’’ et ‘’Dougouloubélé’’ interviennent dans le stockage et la commercialisation des céréales, qui ont reçu une subvention respective à hauteur de 687 470 FCFA et 691 800 FCFA. Les groupements ‘’Bailo’’, féminin et masculin ont reçu respectivement de l’appui d’APN, une machine d’égrenage des noix de karité et les ruches pour l’apiculture.

Daguela, ce gros village, abrite trois groupements subventionnés/appuyés. Il s’agit des groupements mixtes ‘’Almoukounoun’’ et ‘’Atadamoun’’ qui ont reçu respectivement 689 290 FCFA et 675 570 FCFA du consortium UICN pour le développement de l’apiculture et la commercialisation du miel. Le groupement féminin ‘’Mokso’’ a reçu un appui en équipement, semence et petits matériels pour le maraîchage, et aussi une machine d’égrenage pour les noix de karité. Certains freins ont été enregistrés, l’apiculture n’occupe pas les membres de groupement à plein temps, le manque d’eau et de forage pendant la saison chaude rend pénible les activités maraîchères avec le manque de forage et le stockage de sorgho ne peut se faire dans des bonnes conditions.

A Darasna et Agrap

A Darasna, un groupement féminin dénommé ‘’Al-Assas’’ appuyé par APN en matériels d’une valeur de 537 000 FCFA pour la production des savons à base d’huile de balanites et de Neem. Le manque d’une concasseuse et d’une presse à huile rend les activités difficiles.

Un 2ème groupement féminin ‘’Alboussati’’ qui stocke et commercialise les produits agricoles. Une subvention de 473 200 FCFA lui a été accordée pour mener ses activités.

A Agrap, un groupement féminin dénommé ‘’Al-Intadj’’ qui a bénéficié d’une subvention du consortium UICN de 550 000 FCFA pour la transformation de la viande séchée. L’activité prospère bien car des résultats sont visibles (7 chameaux et 5 bœufs ont été achetés, transformés et vendus à ce jour).

 


A terme

Pour accompagner le reclassement de la réserve de Siniaka Mina en parc national il est prévu de réaliser l’ensemble des activités suivantes dans les villages en périphérie de la Réserve de Faune de Siniaka Minia :

  • Appui à 16 groupements locaux, dans le domaine de l’apiculture (5), du karité (6), du maraîchage (4) et de la transformation des balanites (1)  pour un total de 441 bénéficiaires.
  • Formation  sur la structuration des groupements & vie associative et appui à leur formalisation : en cours
  • Forages traditionnels pour les parcelles de maraîchage : le matériel est actuellement en cours d’acheminement.
  • Dotation en kits de production pour l’ensemble des groupements :
  • Formations techniques sur la production & transformation.
  • Achat et formation sur des équipements de transformation (8 presses à miel, 2 concasseuses et un moulin pour les balanites, 3 moulins à karité).
  • Voyage d’étude à Sarh pour les transformatrices de karité
  • Mise en place de 4 zones d’arboriculture (pépinières & plantations de verger d’arbres fruitiers et de rente : manguier, goyavier, citronnier, moringa…).
  • Construction de 3 écoles à Rim, Tilé-Nougar et Karma (travaux quasiment terminés).
  • Électrification solaire du Collège de Chinguil et maison des enseignants et mise en place d’un comité de gestion du système solaire.
  • Recrutement d’enseignants par APN (Rim, Tilé Nougar, Karma, Daguela), avec la collaboration de la délégation et des IPEP de Melfi pour le recrutement.
  • Attribution du marché pour la rénovation de l’école de Daguela et la construction d’une école à Koubi.
  • Achat et distribution pour 4 millions de FCFA d’équipements pédagogiques et manuels pour 4 écoles.
  • Réalisation de 200 tables-bancs pour les écoles de la zone ; 111 déjà acheminés, les autres tables-bancs seront livrés dans le mois à venir.
  • Sensibilisation avec l’ONG partenaire (FIKIRNA) pour encourager l’accès à l’éducation des jeunes filles et garçons dans la zone.